Skip to content

N’imPorte quoi !

9 juin 2010

Sous ce titre, un petit coup de gueule sur l’affaire Didier Porte, l’humoriste « vulgaire » de France Inter.

Didier Porte est un humoriste politique.

Officiant sur France Inter, une radio du Service Public, Didier Porte est un humoriste qui se revendique volontiers d’être un homme de gauche et voir plus. Il n’est d’ailleurs pas le seul, puisqu’il a pour Directeur de la station, le très gauchiste Philippe Val, qu’il a fini par rejoindre la Sarkozie par l’Est (preuve que le Terre est ronde).

En tant qu’humoriste politique, Didier Porte souligne au travers de ses billets, les travers des hommes et des femmes politiques. C’est un rôle de contre pouvoir subversif, et est très utile en démocratie, comme baromètre de la Liberté d’Expression.

Didier Porte est un homme cultivé, intelligent, fin observateur politique, avec une belle plume. Le ton utilisé est bien souvent un mélange subtile de sarcasme, d’ironie qui il est vrai peut ne pas être à la portée de certains.

Le contexte

Comme tous les jeudis, Didier porte fait part de son humeur de la semaine dans l’émission de Nicolas Demorand sur France Inter à 7h55.

Le 20 mai 2010, l’invité de Nicolas Demorand est Dominique Galouzeau de Villepin, ancien Premier Ministre français ayant de profonds désaccords avec l’actuel Président français, Monsieur Nicolas Sarkozy. Ce dernier accuse M. de Villepin d’avoir fait falsifier des documents pour le faire tomber pour corruption (Alors qu’il suffisait d’enquêter sur les attentats de Karachi Tssss) et lui prévoit comme peine pour sa condamnation de le suspendre à un croc de boucher. De son côté, de Villepin n’est guère plus tendre avec son ennemi de longue date. Bref l’évocation du nom de l’actuel chef de l’Etat pourrait faire entrer M. de Villepin dans une grosse colère.

Or celui-ci n’est pas vraiment reconnu pour son langage soutenu malgré sont statut de poête. En effet, d’après plusieurs témoins (voir le Canard Enchainé, ou le livre La tragédie d’un Président de Franz Olivier Giesbert), M. de Villepin serait plutôt un grossier personnage dont les mots les plus courants seraient « cons » et « connards », ce qui serait du plus mauvais des effets sur une radio de service public.

Didier Porte se porte donc volontaire afin de faire entendre raison, d’un point de vue fictif, bien entendu, à M. de Villepin afin que celui-ci fasse un minimum attention à son langage au micro de la radio. Il lui propose d’ailleurs un exercice de relaxation consistant à crier dans sa voiture « Jean cule Sarkozy » à plusieurs reprises, ce qui, traduit en bon français donne à peu près ceci « J’ai un différents important avec M. Sarkozy et je ne l’apprécie guère ». Bien évidement le langage était imagé, on ne voit pas M. Porte proposer à M. de Villepin d’avoir une relation sexuelle par voie anale avec M. Sarkozy, M. Sarkozy n’appréciant guère M. de Villepin n’aurait donc pas été d’accord et cela aurait donc été assimilable à une tentative de viol sur la personne du Président de la France. Je sais bien que nous parlons d’un humoriste mais soyons sérieux tout de même.

Soudain c’est le drame…

Presque personne ne rit dans le studio. A peine M. Porte est-il parti qu’une réunion de crise se met pratiquement en place. Qu’en est la raison ?

Pour pasticher l’ancien Premier Ministre, les animateurs et la direction de France Inter n’ont qu’un seul organe de développé c’est le trouillomètre.

Il faut dire que ce billet d’humeur n’était compréhensible que par la faible frange de la population connaissant le véritable vocabulaire du diplomate de Villepin. Le billet était  donc risqué et pas drôle pour la majorité des auditeurs n’ayant pas la même culture politique que M. Porte. S’il y a un reproche à faire à cette chronique c’est son caractère élitiste.

La provocation de Guillon cela peut encore passer, mais celle qui fait mouche de Didier Porte, soulignant non pas le côté relationnel entre de Villepin et Sarkozy, mais bel et bien le rapport au langage de charretier de nos élites, ça ne passe pas, d’autant plus que l’actuel Directeur de la radio fait malheureusement partie de cette masse de la population culturellement déficiente.

Résultat : après une soufflante, un avertissement. Porte assiste au lynchage en règle dans le Grand Journal. Les absents ont toujours tort et Nicolas Demorand d’en donne à coeur joie. C’est au tour de Thomas Le Grand dans une chronique de Rue 89 « . Bien  entendu tout cela dans le dos du principal intéressé ce qui prouve non seulement le côté lâche de la démarche, mais aussi qu’il est depuis longtemps l’Homme à abattre.

Pourquoi l’excuse des propos choquant de Porte ne tient pas la route

Nicolas Demorand nous explique, au grand journal, que les propos grossiers tenus par M. Porte, ne sont pas convenable au micro de la radio car, le créneau horaire pendant laquelle est diffusée la chronique, est habituellement écouté aussi par des enfants de 8 ans, qui peuvent se retrouver choqués par la tenue de tel propos.

M. Demorand ne doit donc pas avoir d’enfant, car il saurait alors que les enfants maîtrisent ces mots de plus en plus jeunes. Il suffira au lecteur de se rappeler les enfants dans l’émission Super Nanny pour s’en rendre compte. La faute incombe principalement aux parents qui ne font pour le plus souvent pas très attention à leur langage, et à l’école ou l’enfant partagera avec ses camarades de jeu les nouveaux mots et expressions qu’il aura assimilé.

Il est d’autant plus hypocrites de crier au scandale pour des propos légèrement grossier de la part d’un animateur faisant un sketch radiophonique, que circule à la vue de tous des vidéos de responsables politiques tenant des propos on ne peut plus grossier. Allez expliquer à un gamin de 8ans qu’on ne traite pas de S… la petite Marielle, ou qu’on ne dit pas Casse toi pauvre C… à son petit camarade qui aurait refusé de vous rendre le bonjour. Il est même d’autant plus choquant de diffuser à ces horaires d’écoutes enfantines, les informations avec son lot de meurtre, d’attentat ou de guerre.

Question solidarité M. Demorand montre aussi un très bel exemple pour notre jeunesse. On casse du sucre sur le dos du petit camarade dès qu’il a le dos tourner. Bel exemple de courage. Même à l’UMP est plus un exemple de solidarité. Lorsque le Ministre de l’Interieur a été condamné pour Injures à caractère racial pour des propos sortis de leur contexte expliquant la problématique de la démographie auvergnate, ses camarades de partis l’ont tous défendu. Porte lui se retrouve enfoncé encore plus.

Thomas Legrand est peut-être le deuxième plus grand hypocrite de l’équipe. Editorialiste politique de la matinale, celui-ci confie dans un billet de blog sur Rue 89 que Didier Porte a voulu le piéger au travers de cette rubrique.

Et pourtant questions insultes et Nom d’oiseaux en politique il s’y connait. Un mois avant il publiait sur Slate.fr une critique du livre « Nom d’oiseaux » de Thomas Boucher, dans lequel il décortique la fâcheuse tendance qu’ont les politique à être plus que grossier entre eux. S’offusquer pour des propos tenu pas un animateur se mettant dans la peau d’un personnage public que l’on sait reconnu pour son langage vulgaire, c’est se moquer du monde.

France Inter depuis peu montre son vrai visage. Celui de l’auto censure de peur de ne pas choquer celui que Philippe Val appelle l’actionnaire majoritaire. Cette autocensure est d’autant plus choquante qu’elle s’accompagne par une volonté de revoir le concept de la Liberté d’Expression dans le cadre de l’humour. Combiné aux autres dérives de la Sarkozie, cette chasse à Porte prouve que la France bascule doucement mais sûrement dans un état totalitaire.

Publicités

From → Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :