Skip to content

Chronique d’une « Battle » : Eudeline VS Birenbaum

10 mars 2010

Battle Eudeline-Birenbaum
Battle Eudeline-Birenbaum

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’épique « battle » qui eu lieu sur le site Internet de Fluctua.net, « battle » opposant le bloggueur et éditorialiste Guy Birenbaum et l’ancien punk et journaliste à Rock and Folk, Patrick Eudeline qui s’est récemment fendu d’un papier pour ce journal où il tire à canon scié sur un Internet « qui en 10 ans a foutu en l’air le business du disque, foutu les photographes au chômage et inquiété les cinéastes et qui est en train de massacrer l’idée même d’édition ».

A ce stade, j’ai une pensée émue pour un éditeur de ma connaissance, dont le cas révèle plus de la psychiatrie tant son penchant masochiste suicidaire est grand, puisque son modèle économique est basé justement sur la gratuité sur Internet. C’est dire si son cas est grave.

La battle commence très très fort avec un argument de poids utilisé par Eudeline, qui démontre dès les premiers instants une grande analyse de la problématique de la numérisation des œuvres. Je cite : « Ce que je dis, c’est que quand quelque chose est numérisé, ça ne vaut plus rien c’est foutu ». Il ajoute, toujours dans la même phrase, qu' »Internet ça a fait disparaître la musique, ça a fait disparaître le cinéma, ça va faire disparaître la photographie, ça va faire disparaître les journaux, ça va faire disparaître les livres. »

Merci Patrick de votre clairvoyance, moi qui, naïf comme je le suis, pensais que justement la numérisation permettait à une œuvre de se multiplier sans coût.

Du coup Internet c’est forcement le royaume de la médiocrité et d’ailleurs, « il n’y a pas un artiste dans n’importe quel domaine qui a été révélé par Internet », nous apprend Patrick.

Sans aller chercher des Lorie ou des Lilly Allen, je croyais moi que Grégoire, était produit justement par les internautes sur MyMajorCompany. On nous aurait menti ? « Grégoire n’a rien à voir avec Internet » dixit Eudeline, pas avare en conneries plus grosse que lui.

Bien sûr je ne parlerai pas de cette pléthore d’artistes que diffuse à longueur de journée Oxyradio qui sont bien souvent des clochards de MySpace mais on va y revenir.

Patrick Eudeline, ne supporte pas non plus cette jungle qu’est Internet, car dans la vrai vie, dans un journal ou quoi que ce soit, j’veux dire, tu fais de la calomnie, tu fais de la diffamation, je veux dire y’a un procès en plein la gueule. Sur Internet tu peux tout dire… J’attends que des gens face des procès à Internet ». Ce qui ne l’empêchera pas, quelques minutes plus tard de s’exclamer en décrochant au passage un magnifique point Goldwin, qu' »heureusement les néo nazis de The Pirate Bay, on a réussi à les avoir », devant un Birenbaum essayant de lui expliquer, tant bien que mal, que les néo nazis c’est un peu plus compliqué que cela… Tu m’étonnes…

Et personne n’est épargné. RadioHead deviennent des escrocs car ayant fait leur carrière avant Internet y envoient leur album en disant qu’ils veulent des des gamins le remix, le groupe Nine Inch Nails, lui,  obtient la palme du « comble de la démagogie » avec sa volonté affiché de permettre au gamins de remixer la batterie.

Il faut, pour lui, aussi différencier les gens de talent, comprendre qui font quelque chose d’évident qui va fonctionner de manière commercial, des clochards sur MySpace. La plus part des artistes diffusés sur Oxyradio et qui ont un MySpace apprécieront…  L’information est d’autant plus jouissive lorsque l’on sait que Patrick Eudeline est lui-même un clochard de MySpace depuis le 29/05/2004 et qu’il n’y a pas refait un tour depuis le 25/06/2009…

Par ailleurs, il faut bien se rendre à l’évidence, le génialissime critique de Rock & Folk Eudeline s’y connait en matière de talent musical,  tant sa biographie est fournie. Pensez : 5 singles et 2 albums solo en plus de 20 ans de carrière. Ça c’est du talent de compétition.

Pouf pouf

Enfin, nous apprenons aussi, bien que nous pensions les connaitre, que la Quadrature du Net ne sont pas 5 gus dans un garage mais « un vieux prof qui passe son temps à défendre les Logiciels Libres car il s’en fout il est fonctionnaire, tu vois ce que je veux dire » (voilà qui va plaire à la fonction publique).

Une simple recherche sur Internet aurait pu lui éviter de s’enfoncer encore plus dans le méandre de sa bêtise la plus profonde, car la vocation de la Quadrature du net n’etant pas de défendre le Logiciel Libre, l’April se débrouille très bien pour ça, merci pour elle,  mais bel et bien de défendre Internet et la neutralité du réseau. Quand à ses représentant les plus médiatiques, Jeremy Zimmermann, et Philippe Aigrain, aucun d’eux ne sont, si je ne m’abuse, professeurs ni fonctionnaires. Comme quoi même en dehors d’ Internet certains sont capables des inepties des plus accablantes

Bien évidement quand on parle d’Internet, une référence doit être fait à l’encyclopédie Wikipédia. Patrick Eudoline ne dérogeant pas à la règle. D’après lui, donc, il les aurait appelé, première nouvelle y’a une hotline chez wikipédia, pour faire changer une information sur lui, précisément sa date de naissance. Il nous narre donc sa mésaventure, prétendant qu’il n’a pas pu trouvé de modérateur (Tu m’étonnes à 5h34 le jeudi matin, y’a personne qui bosse la dedans. Et oui pour l’anecdote, cette mésaventure a commencé le jeudi 2 avril 2009 à 5h34 du  matin, ce coquet de Patrick Eudeline décidant de supprimer et non de modifier sa date de naissance sur l’article qui lui est consacré, date de naissance de surcroit sourcée, la référence étant la très crédible Internet Movie Data Base, ce que lui rétorque d’ailleurs des contributeurs de Wikipédia, qui eux sont enregistrés, contrairement à Patrick qui a d’ailleurs laissé très lisiblement son adresse IP. Faîtes gaffe cela pourrait donner des idées à certains mon cher Patrick. Par ailleurs, si tu m’écoutes, sache qu’en langage Wikipédien s’acharner à supprimer des informations sourcées on appelle cela du vandalisme.)

Pouf pouf

Allez encore quelques perles pour la route :

« Si demain on numérise le champagne, le champagne il vaudra plus rien parce qu’on le sucera par clé USB et qu’on se le partagera »

« L’idée de base que tout doit être gratuit sur Internet elle vient de cette idée abérrante et stupide du Logiciel Libre, de Linux ». Mon cher Patrick, sachez que la seule idée stupide et abérrante dans cette phrase  c’est  bien évidement le raccourcis Libre = Gratuit

Enfin pour conclure, je voudrais juste dire qu’on a enfin retrouver le modèle qui a servi a écrire la chanson Pierre Bunk du groupe Les Vieilles Salopes

Liens vers les différents épisodes de cette « Battle » :

Publicités
One Comment
  1. Myckeul permalink

    Très très bel article. Merci beaucoup.
    Cet homme n’a malheureusement pas compris grand chose, mais comme beaucoup, il reverra son avis dans quelques temps quand lui aussi comprendra tous les rouages de la musique, du cinéma, de la photographie et de la littérature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :